Résumés Cochrane

Des preuves fiables. Des décisions informées. Une meilleure santé.
Language:
Français

Rispéridone pour le traitement du TDAH chez les patients atteints de déficience intellectuelle

Thomson A, Maltezos S, Paliokosta E, Xenitidis K
Publié en ligne : 
12 mai 2010

Le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) est plus courant chez les patients présentant une déficience intellectuelle que chez la population générale. Comme chez la population générale, le TDAH a un impact négatif sur les capacités d'apprentissage et est associé à des troubles comportementaux, de sorte que toute intervention visant à réduire ces symptômes revêt une importance considérable.

La rispéridone, un antipsychotique atypique récent, est prescrite aux patients présentant une DI pour plusieurs raisons, notamment pour traiter le comportement perturbateur, le TDAH et la psychose. La plupart des recherches concernant l'utilisation de rispéridone dans l'hyperactivité ou le comportement perturbateur portaient sur des patients autistes sans diagnostic de TDAH clairement établi. L'objectif de cette revue était d'examiner l'efficacité de la rispéridone chez les patients (enfants et adultes) atteints de déficience intellectuelle et de TDAH.

Aucun essai n'a été identifié, et aucune preuve issue d'essais contrôlés randomisés ne permet de recommander ou de déconseiller l'utilisation de rispéridone chez ce groupe de patients. Il est important que ce sujet de recherche soit abordé car ce médicament est prescrit à de nombreux patients atteints de déficience intellectuelle et de TDAH.